Campagne-warhammer


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les esclavagistes du Cthol Mishrak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaco



Messages : 9
Date d'inscription : 21/10/2013

MessageSujet: Les esclavagistes du Cthol Mishrak   Ven 18 Mar - 10:33

Les sombres terres glacées du Nord s'éveillent de nouveau. Les esclaves triment et meurent sous le fouet pour extraire le minerai des entrailles de la terre. Les armureries grondent nuits et jours pour forger de cruelles lames barbelées et des milliers de carreaux d'arbalète. Guidée par les visions de sombres oracles, une terrible menace s'est mise en marche depuis les îles des confins du monde.



Après des siècles de dissensions internes, de meurtres et de fratricides, la société des Elfes Noirs est unifié. Dirigé de main de fer par leur cruel dirigeant, Malékith II le Réincarné, les Druchiis se préparent à étendre leur empire au détriment des races plus faibles des Royaumes libres.
Néanmoins, ces projets d'invasions ne doivent pas être menés en dépit du bon sens. Le rude climat de l'île, couplé aux répercussions de la consanguinité et à la purge qui a suivi au sein de la population, limitent fortement la taille des armées elfiques. Malékith II a repris en main la formation de ses troupes, après avoir planifier son assaut des Royaumes durant de nombreuses décennies. Il est las d'attendre...

L'évènement déclencheur des mouvements agressifs et expansionnistes des Druchiis a été le schisme provoqué par la scission de la famille impériale Ardsword et la fuite de la jeune Défarise.

L'Empire, unifié, incarnait une menace certaine pour les plans d'invasions elfes, non pas par la qualité de ses guerriers (lents, grossiers et malodorants), mais par la quantité de ses armes à distance. Un empire divisé et chancelant représente maintenant une proie grasse et juteuse. La défection de Défarise Ardsword et sa quête personnelle de vengeance ne seront pas détaillées dans ces chroniques, mais la tempête de violence que son départ aura engendré va bouleverser le continent !
Vous devez savoir une chose : bien que Défarise a su obtenir ce qu'elle désirait du peuple elfique, Malékith II n'est pas en reste. Outre les informations extrêmement précises du réseau et de l'organisation militaire impérial obtenues, le peuple elfe tirera de grands bénéfices économiques de ce conflit. A chaque ville et village détruit, les morts grossiront les armées vampiriques alors que les captifs vivants alimenteront les mines elfiques. Ces galeries souterraines sont le pire environnement de travail sur cette terre, et beaucoup y meurt dans leurs premières semaines. Ceux qui survivent doivent évoluer quotidiennement dans un environnement saturé de Malepierre et y voit chaque parcelle de leurs corps imprégnée de cette poussière magique. Chaque esclave mort prématurément est réanimé par l'un des Nécromanciens laissés en arrière par Défarise Ardsword, et renvoyé sur le continent, vers le gros de l'armée ; mais ceux imprégnés de suffisamment de Malepierre sont réveillés pour être renvoyés œuvrer dans les mines, là où leurs corps desséchés et renforcer par l'alliance de la Malepierre et de la Nécromancie peuvent servir pendant des dizaines d'années.

Parties des docks de Cthol Mishrak, les Arches Noires sont maintenant en route vers le continent et certaines ont déjà accostées sur les côtes des Royaumes libres. Le Roi elfe a besoin que l'or, les pierreries et les esclaves coulent à flots au cœur des îles afin que nul parmi ses guerriers ne puissent se détourner du chemin sanglant que le Roi a tracé pour eux, et ainsi envisager de contester son autorité. La loyauté des elfes noirs est une amante volage : dévouée et investie, mais éphémère et imprévisible.

Alors la peur et l'angoisse ont désormais investis le cœur des hommes et des autres races à même de ressentir ces sentiments. Des villages côtiers sont retrouvés vidés de leur population. Des patrouilles et des détachements côtiers se volatilisent. Des convois de marchandises et de ravitaillement sont pillés et la marée rejettent quotidiennement les débris de navires. Nul n'est épargné par la moisson...

Maléktih II n'a pas obtenu ce trône seul car, individuellement et sans soutien, aucune Elfe Noir ne peut accéder au pouvoir suprême. Il a donc su s'appuyer sur de puissants groupes d'influence qui lui ont ouverts les portes du palais, mais une telle générosité implique de grandes contreparties.

- Le Cercle du Sang :

Le Cercle du Sang est l'une des plus anciennes confréries dévouées à Khaine. Longtemps considérée comme un groupuscule d'intégristes religieux élitiste, renfermé sur lui-même à Cthol Mishrak, le Cercle a su progressivement se développer loin des conflits majeurs qui affaiblissent les grandes maisons et s'est tissé un important réseau d'alliances, volontaires ou forcées. Œuvrant tant aux niveaux politiques et militaires, que économiques ou religieux, le Cercle a étendu son emprise sur tous les organes du pouvoir. Il est aujourd'hui considéré comme l'une des factions majeures des intrigues à sur l'île.
Ainsi, les Druchiis ont appris à demander systématiquement la bénédiction des Matriarches du Cercle avant toute action, quelle qu'elle soit (ce qui permet à l'organisation de bénéficier ainsi d'une collecte constante d'informations). En effet, certains ont pu porté atteinte indirectement aux biens du Cercle, par erreur, en voulant frapper une cible tierce, mais ils sont rares à pouvoir en témoigner aujourd'hui.
Néanmoins, toute considération politique et économique mise à part, le Cercle reste avant tout dévoué à Khaine, et pour développer son culte, il a besoin d'esclaves et de victimes sacrifiables en grandes quantités, surtout en prévision des conquêtes à venir.
Afin de s'assurer le maximum de soutien, Malekith a offert publiquement faveurs, protection et bénédiction à l'expédition de cette confrérie religieuse. Il sait que les nombreux disciples et fidèles de Khaine ne sauront se soustraire à un appel aux armes si Khaine lui même marche à ses côtés.
Ainsi, les troupes du Cercle du Sang sont majoritairement composées de Furies, gardiennes des temples de Khaine. Elles partent au combat autour d'un Chaudron de Sang, véritable cœur de l'armée et source de leur dévotion.



- La XXIe Tour :

La Garde Royale a en charge la protection du Roi Réincarné, et depuis le couronnement de celui-ci, nul ennemi n'a jamais trompé leur vigilance. Fanatique, disciplinée, violent et sadique, la Garde représente le parangon de la race elfe noir, et est un exemple à suivre pour les jeunes nobles. Les étendards des XX Tours de la Garde Royale de Cthol Mishrak sont de tous les conflits majeurs, ils portent la parole du Roi et nul n'est assez fou pour contester leur autorité. La Garde détient un vrai pouvoir politique (l'Épée triomphe toujours de la Plume ici bas) et Malekith II lui même doit savoir jouer avec leur fierté et leur soif de pouvoir.
L'équivalent du "Cercle Intérieur" des Ordres de Chevalerie Impériaux, pour la Garde Royale, est nommé la XXIe Tour. Ce concile regroupe les Capitaines des XX Tours, ainsi que des représentants des forges royales et de la Hansa, sous le contrôle du "XXIe". Ce dirigeant s'est imposé parmi les Capitaines des XX Tours, et personnifie le pouvoir de la Garde Royale auprès de tout les elfes noirs.
Militairement, la XXIe Tour a la capacité de monter des expéditions autonomes, sans avoir à demander la bénédiction ou l'accord du Roi. Ces raids peuvent avoir pour objectif d'accumuler du butin pour accroitre l'influence politique et militaire des Tours, de capturer des Haut Elfes ou autres créatures inférieures pour l'entrainement des recrues, ou simplement pour parfaire leur entrainement quotidien en conditions réelles.
Même si l'enrôlement dans la Garde Noir prive ses membres de leurs droits de noblesse de naissance, la possibilité qui leur ait offerte à la fin de leur service (domaines et titres) les pousse à toujours plus de férocité au combat. Mais si cet engouement au combat frise souvent le fanatisme ou l'inconscience, leurs résultats au combat parlent pour eux et renforcent la crainte et le respect qu'ils inspirent auprès des autres troupes de combattants elfes.
Le détachement des tours est élitiste, souvent composé d'un détachement de gardes royaux, appuyés par leurs familles proches, de jeunes nobles sur Sang Froid.



- La Hansa :
La Hansa est la plus puissante entité commerciale de toutes les îles du Nord. Basée au cœur de la capitale de Cthol Mishrak, elle regroupe en son sein les intérêts des principaux esclavagistes des ports extérieurs. Mais plus qu'un seul groupement d'individualistes, la Hansa est un véritable royaume au cœur des Royaumes. Ses revenus basés quasi-exclusivement sur le pillage et l'esclavage lui assurent des rentrées d'or colossales, au point que l'organisation entretient aujourd'hui ses propres forces armées, ses flottes, ses forteresses et ses routes commerciales sans rendre de compte à une quelconque autorité.
La Hansa est le poumon économique du royaume elfique, et son soutien a permis au Roi de s'accaparer le pouvoir à coup de pots de vin et de contrats d'assassinats. Néanmoins, l'organisation est gourmande, et les amiraux à sa tête attendent toujours plus de faveurs et de privilèges de la part de la couronne. Cet soif de pouvoir, caractéristique des elfes noirs, leur attire la haine d'autres factions elfes, notamment le Cercle du Sang qui lui reproche son manque de foi (et accessoirement, de dons financiers à Khaine).
Les corsaires, ou miliciens de la Hansa, sont les membres d'équipages des Arches Noirs. Ils peuvent être déployés au combat sur terre ou sur mer, et leur férocité au combat se manifestent quelque soit le type de champ de bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kruger



Messages : 20
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Les esclavagistes du Cthol Mishrak   Ven 18 Mar - 11:22

J'aime bien ton fluff, et puis quelle imagination pour le nom de ton dirigeant!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaco



Messages : 9
Date d'inscription : 21/10/2013

MessageSujet: Re: Les esclavagistes du Cthol Mishrak   Ven 18 Mar - 20:35

Au lieu de te moquer, il est où ton fluff toi ? Razz

Et puis j'essaye de rester cohérent avec WB, les Druchiis sans Malekith, c'est plus trop des Druchiis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kruger



Messages : 20
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Les esclavagistes du Cthol Mishrak   Mar 22 Mar - 12:16

Il est là: http://campagne-warhammer.forumactif.org/t34-l-acropole-des-cranes
Mais on fait en plusieurs parties pour le suspense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les esclavagistes du Cthol Mishrak   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les esclavagistes du Cthol Mishrak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les esclavagistes
» 15. Le Bagne des Esclavagistes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campagne-warhammer :: Campagne [Les royaumes d'Ementhyr] :: Informations de campagne :: RP de campagne-
Sauter vers: