Campagne-warhammer


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tyrasburg, fierté de l'empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darion Ardsword

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Tyrasburg, fierté de l'empire   Dim 13 Déc - 22:06

Dirigeant :

Baron Hans Von Darkov


Héritier de Gaspar Von Darkov, appelé aussi le sublime, Hans règne depuis plus de huit années sur Tyrasburg. Il ne présente aucun intérêt pour la discipline martiale, et se contente de laisser le commandement des forces armées de Tyrasburg à ses trois généraux surnommés les Ducs.
Il mène Tyrasburg avec une adresse sans pareil, mais se laisse aussi facilement guidé par ses plaisirs personnels.

Capitaine Alfons Brummen

Responsable de la garnison de la ville d'Arckheim, son indéfectible devoir envers la baronnie en font un bon général sur le champ de bataille, n'abandonnant ses positions que lorsque tout espoir est vain. Respecté par ses hommes, il n'hésite pas à plonger dans la mêlée quand le besoin s'en fait sentir.

L'ordre du griffon écarlate :

La naissance de l'ordre eu lieu suite à la bataille des rives du lac d’Escareth. Une bataille eu lieu face aux terribles elfes, et les réguliers de Tyrasburg furent décimés ou capturés en grand nombre. Le duc en charge de l'ost fut aussi capturé pendant la bataille, provoquant la déroute de son armée. Le chevalier-capitaine Datrian Wolff rallia alors ses fidèles chevaliers, et chargea les elfes supérieur en nombre qui escorté le duc hors du champ de bataille. L'affrontement vira au cauchemar, et la volonté des chevaliers ne suffit pas à renverser le cours de la bataille. Alors qu'une lance transperçait Datrian, le chevalier-capitaine poussa un cri de guerre mêlant rage et impuissance... Et le salut apparu. Un griffon au pelage ardent fondit dans la mélée, démembrant un grand nombre d'elfes, provoquant leur déroute en peu de temps. Le griffon fixa la troupe de Datrian, et la première réaction du chevalier face à cette créature aussi noble fut de s'incliner. Le griffon reparti après ce dernier acte. L'ordre fut fondé après cette bataille en l'honneur de la bête qui les sauva, et sa gloire perdure aujourd'hui encore. Datrian fut le premier grand maître de l'ordre, et bâtit le bastion écarlate, foyer de son ordre. L'ordre possède une grande affinité avec les nains, et hébergent quelques uns de leurs forgerons, leur garantissant des armures et un arsenal de grande qualité.


Tapisserie visible dans le hall d'honneur du bastion représentant Datrian s'inclinant face au griffon


Grand maitre de l'ordre du griffon écarlate
Lathar Dietranz

VIIeme grand maitre de l'ordre, sa réputation n'est plus à faire, et ne se rend plus sur le champ de bataille. Il dirige l'ordre d'une poigne de fer, et est apprécié de tout ses disciples. Il aide les armées du baron en envoyant ses propres templiers sur les champs de batailles l'élite de son ordre. Il assure malgré tout, l'indépendance de l'ordre, qui n'a jamais été soumis à la baronnie de Tyrasburg depuis sa fondation.

Chevalier-capitaine Darion Ardsword

Malgré ses vingt-six années, Darion a su se faire un nom au sein de l'ordre du griffon écarlate. Doué dans les disciplines martiales, et bon commandant sur un champ de bataille, il fit ses preuves lors de la bataille de Khordeim, sa ville natale. Malgré son désir de vengeance, le sigmarite frère Valtark a toujours su rappeler le devoir qui incombait à Darion. Il fait parti des quatres grands guerriers de l'ordre, les chevaliers capitaines.


Portrait de Darion Ardsword

Le clergé :

Les citoyens de Tyrasburg vénère principalement le dieu guerrier Sigmar, représenté par une comète. Ses chapelles sont reconnaissables dans l'empire grâce à cette comète figurant souvent entre les mains de Karl Franz, premier avatar de Sigmar.
Les autres dieux sont plus secondaires, mais leur place n'en reste pas moins importante.
Morr, dieu de la mort, et Shalya, déesse de la guérison.


Frère Valtark

Prêtre guerrier de l'église de Sigmar, et ami du défunt père de Darion, ce dernier lui a fait jurer d'assister son jeune fils. Frère Valtark suit Darion depuis ce jour sur tout les champs de bataille pour veiller sur le chevalier. La stature et la volonté de frère Valtark en font un atout considérable sur le champ de bataille, inspirant les soldats même dans les pires situations.

Répurgateur Klane Sildorf

Renommé dans tout l'empire ainsi que dans l'ancienne bretonnie, Klane utilise des méthodes radicales pour exercer la volonté de Sigmar. Appuyé par le clergé, ses actes restent légaux dans tout l'empire, du bûcher à l'exécution au pistolet. Klane a cependant failli une fois à la noble tâche qui l'incombe, provoquant la chute de Khordeim. Ce dernier n'aura pas de repos tant que la responsable n'aura pas été jugé par Sigmar.

Les écoles de magie


Avec l'apparition des dons sur certains citoyens grâce à l'épice, les magiciens furent rejetés un long moment par le clergé. Mais leurs talents furent reconnus lorsque certains magiciens sortirent de l'ombre pour assister les armées impériales. Depuis, des écoles de magie furent fondées pour canaliser les jeunes sorciers en herbe. Ceux refusant de rejoindre ces écoles sont traqués par les répurgateurs et exécutés.

Apprenti Kurt Alonsus

Apprenti du collège lumineux, ce sorcier voit les champs de bataille comme une grande occasion d'affuter ses maigres talents. D'un naturel narcissique, la victoire sur le champ de bataille ne lui importe pas, car seul le savoir compte.

Leopold Urcel

Conscrit du collège de la bête, ses camarades avancent  que sa voix ne commande qu'aux écureuils et aux effroyables belettes sanguinaire, et que le puissant renard nain commence à plier face à sa volonté. Il reste néanmoins utile sur le champ de bataille, renforçant les hommes. Les témoignages racontent que les hommes se sentent imprégné de la force d'un ours, et de sa résistance.


Dernière édition par Darion Ardsword le Sam 6 Fév - 14:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darion Ardsword

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Re: Tyrasburg, fierté de l'empire   Lun 14 Déc - 13:46

Le serment de fraternité

A une époque reculée, où la guerre civile frappait le vieil empire, les nains recueillirent celui qui deviendra plus tard l'empereur Tyras. Les armées de Jader et Ekbert s'affrontaient sans relâche, et aucun des deux camps ne semblaient prendre l'avantage. Tyras décida de faire valoir ses droits d'accession au trône, mais seul une poignée d'homme lui prêter main forte, et sa présence dans le conflit n'aurait duré que le temps d'un discours. Aucun baron qui avait rallié sa cause n'était capable de faire pencher la balance avec les forces militaires dont chacun disposait.Tyras choisit ainsi d'aller demander l'aide au seigneur nain de Maharbaal. Aucun homme n'eut l'occasion d'entendre ou de retranscrire l'échange qui eut lieu entre Tyras et le seigneur nain (Bien que les nains ont du le faire pour rappeler aux hommes la valeur des anciens serments, et ce qu'ils risqueront s'ils étaient amenés un jour  à le briser...). Les chroniques parlent en revanche de l'armée naine qui quitta la capitale avec Tyras à leur tête. Les batailles tournèrent court, les combattants nains jouissant d'une forte expérience et d'une discipline martiale exemplaire, ils surclassèrent rapidement les milices impériales ainsi que les réguliers. Tyras fut par la suite, déclaré empereur, et s'assura de l'allégeance de chaque baron. Ses premières paroles furent envers le peuple nains, clamant haut et fort qu'une amitié éternelle avait été forgé entre les deux peuples, et que l'empire répondrait présent à chaque demande que la civilisation naine demandera.

Ce serment perdure encore aujourd'hui, et à l'aube d'un nouvel âge et une ère de conflit, sa valeur sera plus resplendissante que jamais, ou tombera dans le néant.

Le traité d'ébène

Le pacte d'ébène fut conclu suite à une bataille entre les nains et les hommes-bètes. Les nains venaient alors de découvrir des filons d'ébonite, un métal rare à l'aspect noir. Celui-ci était toutefois situé en extérieur, à la lisière d'une forêt, et le peuple nain dut réquisitionner un grand nombre de mineur afin de ne pas s'exposer longtemps, et exploité l'intégralité des filons. Un chef de harde homme-bête, dont l'histoire taira le nom, avait remarqué les nombreux mouvements à la lisière, et rassembla une harde aussi populeuse que brutale. Le rassemblement se fit à une allure rare, l'odeur du nain provoquant un éveil de la soif de sang primordiale des hommes bêtes. Mais le chef de harde arriva à maintenir l'absence d'escarmouche et d’insubordination au sein de ses rangs... Pendant un temps.

Ils déversèrent de la forêt tel un essaim, avançant d'une course aussi sûre que désordonnée, et la première eut raison de la seconde au moment de l'impact. Le mur de bouclier avait tremblé face à la force primitive de la harde, et les nains, malgré le tribut qu'ils prélevaient à chaque salve d'arbalète et de canon, reculaient...

Les chroniques de l'ordre du griffon écarlate ne précisent pas comment deux détachements de chevaliers pouvait se trouver à proximité de la bataille, alors qu'aucun évènement significatif de l'ordre n'a été retranscrit dans les archives les mois précédents et suivants la bataille. Elle raconte en revanche comment la charge dévastatrice mené par le grand maître Dimetier en personne, sauva les mineurs nains d'une orgie sanglante dont ils auraient été les invités d'honneur. Un second détachement alla prêter main forte en impactant le flanc de l'armée homme bête, occupé à tenté de défaire le mur de bouclier nain.

Suite à cette bataille, les nains voulurent offrir une partie de leur exploitation à l'ordre, mais le grand maître refusa, pensant que ses artisans ne seraient pas à la hauteur d'un métal aussi précieux. Le thane en charge de la protection de l'exploitation, promit que des forgerons nains serviraient l'ordre du griffon écarlate, et façonneraient leurs armures. Toutefois, l'ordre ne dépendait pas de l'empire de Tyras, et il leur fut demandé qu'en cas d'appel des nains, des renforts devraient être disponible pour leur prêter main forte.

L'ordre ne refusa pas une telle offre, et encore aujourd'hui, chaque chevalier de l'ordre porte l'armure d'ébène et certains privilégiés portent les armes façonnées par la main d'un artisan nain.





Dernière édition par Darion Ardsword le Sam 6 Fév - 15:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darion Ardsword

avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Re: Tyrasburg, fierté de l'empire   Sam 6 Fév - 15:19

A venir, la ville de Tyrasburg et Arckheim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tyrasburg, fierté de l'empire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tyrasburg, fierté de l'empire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire VS Orques sauvages et Night goblins ;)
» Vente costume style Empire
» [CR] Empire of the Sun
» [L5A] Glory of the Empire
» Empire: Tactical Warfare v1.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campagne-warhammer :: Campagne [Les royaumes d'Ementhyr] :: Informations de campagne :: RP de campagne-
Sauter vers: